Que couvre une assurance habitation ?

Les locataires et les copropriétaires ont l’obligation de souscrire une assurance pour le logement qu’ils occupent. Cette mesure de prudence est également prise par de nombreux propriétaires, bien qu’elle ne soit pas obligatoire les concernant.

Des risques évalués avec précision

Une assurance habitation minimale est légalement obligatoire pour se prémunir contre les risques dits locatifs. Des contrats offrant une protection plus importante sont à la disposition des locataires et des (co)propriétaires. Ce type de couverture correspond à l’assurance multirisque habitation. Quelles que soient les garanties privilégiées par le souscripteur, l’assureur commence par évaluer le bien immobilier à garantir. Sur www.maif.fr, un questionnaire permet de décrire sa situation de potentiel assuré et d’obtenir une simulation fiable de son futur contrat. Plusieurs critères sont pris en compte à travers les questions posées. Il convient d’abord de déterminer de quel type de logement il s’agit. En fonction de la nature de l’habitation, maison neuve ou récente, appartement de fonction, logement meublé entre autres, les conditions d’assurance peuvent varier. Le nombre de pièces que compte le bien à assurer est pris en considération. Il faut savoir que la cuisine, la salle de bains, les toilettes et les couloirs ne sont pas comptabilisés. Les grandes salles (de 30 à 40 m2) sont assimilées à deux pièces. L’usage prévu pour ce bien immobilier influe également sur le contrat : cette habitation n’est pas forcément une résidence principale. Une assurance habitation de courte durée est possible, pour des vacances par exemple.

Une couverture complète et précise

Une assurance multirisque pour une habitation couvre en général et avant tout les dommages aux biens. Ces derniers peuvent en effet être endommagés suite à des problèmes de canalisations ou à une catastrophe naturelle. Parmi les causes éventuelles de préjudices, on dénombre aussi les tempêtes, cambriolages ou autre vandalisme. Une telle assurance couvre également la responsabilité civile du souscripteur. Il a ainsi la garantie que ses voisins ou tiers seront indemnisés s’ils ont subi des dommages dont il serait responsable. Les préjudices concernés auront par exemple été causés par un dégât des eaux ou un incendie ayant débuté chez l’assuré. Enfin, une garantie complète inclut la couverture de la responsabilité civile dite « vie privée ». Le souscripteur ainsi que les membres de son foyer sont protégés s’ils sont victimes de préjudices ou sinistres occasionnés à l’encontre de tiers. Il faut bien sûr avoir déclaré au préalable toutes les personnes vivant sur place, dans le logement. L’étendue de la couverture est variable : il est possible d’ajouter aux membres de la famille certaines personnes vivant occasionnellement dans l’habitation. En plus de ces renseignements, la compagnie d’assurance vérifie les antécédents du souscripteur lors de la déclaration des risques rédigée avant la signature du contrat.

Quelles garanties choisir pour soi ?

Tout dépend si l’on souhaite être couvert a minima, en tant que locataire ou copropriétaire voire bénéficier d’une protection plus rassurante. C’est possible si l’on opte pour des garanties additionnelles comme celle des « dommages ménagers ». Cette couverture est utile si l’on est victime d’un dégât des eaux chez soi. L’indemnisation alors perçue compense les dommages causés à cette occasion. Cette clause du contrat n’inclut pas les inondations, les fuites ou les infiltrations. Il peut également être prudent de se prémunir contre les vols via son assurance multirisque habitation. Cette garantie s’avère opportune pour les personnes victimes d’un cambriolage. Elle permet d’être couvert en cas de vol de biens et objets divers. De plus, les dégradations causées dans le domicile au cours de ce cambriolage sont prises en compte et font l’objet d’une indemnisation dans les conditions prévues par le contrat. Mieux vaut vérifier au préalable les dispositions proposées par la formule que l’on envisage de choisir afin d’éviter les mauvaises surprises. Être bien assuré pour son habitation consiste à privilégier des garanties « sur mesure ». Il est important de souscrire un contrat adapté à son foyer, à son logement et à l’usage prévu pour celui-ci. Une bonne évaluation des risques potentiels et de son patrimoine est donc essentielle.