Assurances pour appareils nomades et multimédia : protéger vos biens contre la casse et le vol

assurances-pour-appareils-nomades-et-multimdia

Des appareils nomades existent parmi les produits électroniques et multimédias utilisés. Ces derniers sont constamment exposés à des risques de casse et de vol pendant les déplacements, raison pour laquelle il faut souscrire des assurances pour les protéger.

Quels sont les appareils appelés nomades ?

Les appareils nomades utilisables au quotidien sont très sollicités aussi pendant les périodes de vacances et lors des déplacements professionnels. Il s’agit, entre autres, de tous les équipements connectés (smartphone, tablette, ordinateur portable, consoles de jeux ou encore appareil à photo et caméscope). L’assurance mobile de ces objets est recommandée, surtout si l’appareil multimédia a une grande valeur financière. Effectivement, un contrat d’assurance pour téléphone portable existe bel et bien. Ces garanties visent surtout à optimiser la protection de ce type d’objet.

Les couvertures sur les équipements électroniques mobiles

Pendant les vacances, les appareils électroniques mobiles sont plus que vulnérables. Ils sont très sujets aux chutes, aux casses et surtout au vol, étant donné l’affluence dans les zones les plus fréquentées. Or, pour quelque raison que ce soit, les utilisateurs ne peuvent pas se passer de ces gadgets technologiques, notamment des équipements mobiles, même pendant leur moment de détente. En l’occurrence, ils doivent tout avoir à portée de main. Ainsi, la montre connectée, la tablette numérique et la liseuse font partie des bagages, outres les objets classiques. Souscrire des assurances appropriées permet de protéger ces objets en dehors de chez soi. L’assurance téléphone portable tous risques, mais également l’assurance téléphone vol et casse sont parmi les formules existant en matière d’assurance multimédia. Chacun peut donc choisir l’assurance objets à souscrire ou l’assurance affinitaire à adopter en fonction de ses besoins et de son budget.

Des garanties individuelles ou familiales

Le contrat pour les appareils électroniques se décline en plusieurs formules. La souscription d’un seul contrat garantissant les objets dans tous les lieux est faisable, même pour toute une famille entière. Une telle formule inclut le matériel informatique (ordinateur portable, tablette et liseuse), le matériel audiovisuel (caméscope, lecteur audio, lecteur MP3, appareil à photo numérique), ainsi que les téléphones et autres multimédias (GPS, consoles de jeux). Certaines formules peuvent intégrer les accessoires, tels que les chargeurs, les batteries et les écouteurs dans le contrat. Cette formule est valable pour toute la famille (conjoint et enfants). Cette garantie peut être en option avec une assurance habitation, dont l’étendue varie en fonction des termes convenus dans les dispositions du contrat. Par conséquent, ces appareils électroniques peuvent être couverts, même en cas de vol et de casse accidentelle. La période de validité de la garantie varie aussi en fonction du contrat.

Souscrire un contrat d’assurance monoproduit, auprès des opérateurs et distributeurs, est tout aussi bien faisable. Généralement, ces derniers proposent ce type de formule. Les contrats mis en avant par ces opérateurs et distributeurs sont des garanties classiques couvrant les vols et les bris accidentels. Ils sont souscrits uniquement au moment de l’achat et sont limités aux appareils achetés neufs.

Le fonctionnement des souscriptions pour appareils nomades

Afin que le contrat soit adapté aux attentes, il faut comprendre les conditions générales et vérifier si la couverture est valable pour tous les vols, soit simples et notamment avec ou sans circonstances particulières (avec agression ou avec effraction). Évidemment, ce n’est pas une raison pour négliger ses appareils. Concernant la casse, il faut vérifier les clauses si la formule couvre la casse accidentelle, par un tiers ou suite à un événement imprévisible. Sinon, l’adhérent risque d’avoir une très mauvaise surprise puisqu’il est ainsi possible de ne pas se voir indemnisé suite à une maladresse.

Dans tous les cas, il est important de vérifier les exclusions des garanties, tout comme il convient de connaître les types d’appareils couverts. Au même titre, les plafonds d’indemnisation ou de remplacement doivent être retenus, tout comme le montant de la franchise et du nombre de sinistres remboursé à l’année. Il en va de même du type de vol couvert, du coefficient de vétusté appliqué, ainsi que de la couverture en dehors du territoire national de souscription.