Comment augmenter sa retraite complémentaire ?

Que vous soyez salarié d’une entreprise ou indépendant, il vous est possible d’évaluer le futur montant de votre pension une fois à la retraite. Pour cela, vous pourrez souscrire une retraite complémentaire avec l’aide des professionnels qualifiants. Celle-ci est déterminée en fonction de votre âge, de votre sexe, de votre situation familiale et de vos revenus. Quelles sont les meilleures solutions pour améliorer sa retraite complémentaire ?

La retraite complémentaire est-elle obligatoire ?

La retraite de base désigne la pension de retraite principale que perçoit toute personne ayant exercé une activité professionnelle. C’est pourquoi la cotisation à une caisse de retraite de base est obligatoire. Pour les salariés relevant du régime général de la sécurité sociale, la cotisation d’assurance vieillesse est versée à la CGSS ou à l’Urssaf. Quant aux salariés du secteur privé, ils cotisent leur retraite de base auprès du régime général de la sécurité sociale, pour leur retraite complémentaire auprès d’une caisse de retraite Agirc (Association Générale des Institutions de Retraite des Cadres) et Arrco (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire des salariés). A titre d’information, sachez que les contributions patronales destinées au financement des régimes de retraite complémentaire légalement obligatoire sont exclues en totalité de la base de calcul comme des cotisations de sécurité sociale, de CSG et de CRDS et du forfait social.

Comment fonctionne la retraite complémentaire ?

Le principe de la retraite complémentaire est le même que celui de la retraite « tout court ». Les actifs cotisent pour payer les pensions des actuels retraités. La retraite complémentaire sert à compléter celle du régime basique des salariés. Ainsi, ces salariés doivent cotiser à la fois au régime de base de la sécurité sociale, au régime de retraite complémentaire Arrco et pour les cadres Argic. La procédure, avec ces deux régimes, consiste à recevoir des cotisations sociales, après quoi des prestations seront versées aux salariés. Une fois à la retraite, vous pourrez donc toucher à la fois une pension du régime de retraite complémentaire et une pension du régime de base.

Solutions pour améliorer sa retraite complémentaire

Voici quelques solutions permettant d’améliorer sa retraite complémentaire. Tout d’abord, il faudra cumuler son emploi-retraite. Pour cela, voici la solution : reprendre une activité non salariée, avoir atteint l’âge de retraite ou faire valoir l’ensemble de ses droits à la retraite à temps plein ou encore réunir le nombre de trimestres requis. Il y également la retraite progressive permettant de percevoir une partie de sa retraite, en plus de son salaire. Pour cela, il faudra faire un rachat de trimestres pour se faire aider, par exemple, dans le rachat des années d’études validées par un diplôme ou des trimestres d’années incomplètes, dans la limite de 12 trimestres. Elle est très captivante puisque les versements seront déductibles sans limite des revenus imposables, avec report possible d’un éventuel déficit pendant 06 ans. Par ailleurs, il faudra vérifier si sa pension a été bien calculée. Cela requiert le passage en revue de ses relevés de situations qui sont transmis tous les cinq ans, à partir de 35 ans. Il est vivement recommandé de réaliser des prélèvements défiscalisés sur son assurance vie ; c’est le placement idéal pour créer un complément de revenu pour la retraite. L’autre solution pour améliorer sa retraite complémentaire est de placer ses épargnes dans un Plan d’Epargne pour la Retraite Collective (PERCO) qui seront investies sur des Fonds Communs de Placement Entreprise (FCPE) dont la performance dépend de l’évolution des marchés. Enfin, grâce à un investissement locatif, se faire financer ses projets par le biais des crédits est possible.